FM 20 Saga GoodMorning Sunshine

Episode En thérapie

Tu sais ce que j’ai envie de manger au petit-déjeuner ? Je veux manger une belle assiette des pancakes aux myrtilles, avec beaucoup de sirop d’érable, des œufs brouillés et cinq saucisses…Et je veux aussi un grand verre de jus d’orange et une tasse de café. Et ensuite je prendrai une belle part de gâteau.”

Maria de Medeiros dans Pulp Fiction

Exagéré tu dis ? Un peu trop gras tu penses ? Avoue qu’une petite tour de pancakes recouverte de sirop d’érable, ça donne envie. Allez avoue que toi aussi tu les brûles toujours un peu et qu’ils ne sortent jamais comme dans les familles américaines parfaites, dans les films parfaits ? Ah ! Je t’ai eu ! Tu penses que Les Food Mood vont te parler de pancakes pendant un numéro tout en entier ? Attention, nous en serions capables. Mais on a plutôt décidé de te parler de quelque chose qui nous rassemble tous et en même temps nous rend tous un peu uniques. J’en prends ou je n’en prends pas, salé ou sucré, thé ou café, hyper protéiné ou méga gras, en silence ou en musique…Autant de choix qui peuvent faire basculer du tout au tout ta journée…Et je sais de quoi je parle. Dis-moi ce que tu petit-déjeunes et je te dirai qui tu es cher ami ! Tu es prêt-e ? Oublie tout ce que tu pensais savoir sur ta personnalité. Oublie tes séances psy. Les FoodMood te dévoilent le test de personnalité le plus pointu qu’il soit. On t’aura prévenu-e.

La mamma a l’origine de tout

Avant toute chose, et comme dans tout bon argumentaire, il faut commencer par définir les termes du sujet. Et bah…ne crois pas que ce soit si facile ! Déjà parce qu‘en français, au lieu de nous trouver un mot juste pour ce moment de la journée, tu as décidé de pas trop te casser la nenette et mettre « petit », comme pour signifier que c’était moins important ! Sans trop de surprises, le mot nous vient du latin disjejunere, qui désigne la fin de l’interruption du jeune (de la nuit)…Et des traces de petits-déjeuners on en trouve dès l’Odyssée, avec Ulysse qui mange des restes de viande de porc, un peu de pain et un petit coup de vin avec une pointe de miel (lui au moins n’a pas eu à choisir entre salé ou sucré). Et puis jusqu’au XVème siècle il semblerait qu’on avait l’habitude de ne consommer que deux repas et le petit-déjeuner était plutôt dénigré : l’Église ne voyait pas d’un bon œil tous ces pêchés de gourmandises dès le matin. Heureusement au XVI siècle, une maman a dû dire à son fils, « que non, tu n’iras pas le ventre vide à l’école, en déplaise au curé » et hop, le petit déjeuner commence à devenir un repas rependu et reconnu comme un repas important. Ah le pouvoir des mamans.

Œdipe dans ton petit déjeuner

Parce que d’ailleurs parlons-en de cela. Choisir ce qu’on mange au petit déjeuner n’est pas le premier acte de rébellion ? Le moment où tu choisis de A à Z ce que tu manges ou pas en te levant est LE moment de l’autonomie. Bon après si tu as un papa comme le mien qui me faisait du pane e pomodoro et du jus pressé tous les matins, cette envie subite d’affranchissement tarde un peu à venir ! Mais…sommes-nous les produits des petits déjeuners de nos propres parents ? Pendant que tu observes ta moitié en imaginant du coup ta belle-mère partager ton petit-déjeuner, je te propose les résultats de notre test de personnalité … Lequel correspondra le plus à ta vraie identité ?

Notre nom est Les Food. Les FoodMood.
Métier : Profiler de petits-déjeuners

Profil Mange Aime Prie : c’est quand ton petit déjeuner ressemble aux pancakes parfaits des films américains : granola maison, petit fromage frais avec un coulis maison des voisins de ta tante qui ont trop de myrtilles, un chai tea aux épices que tu as ramené d’Inde dans ta tasse souvenirs ramenée du souk de Marakkech. Des fois tu mets de la musique zen et tu fais quelques salutations au soleil. Mais tu as arrêté le jus de citron eau tiède. Tu es comme ça, tu as des convictions.

Profil Rocky 3.0 : tu es le genre de personne, qui si elle arrêtait de petit déjeuner, ferait baisser l’empreinte carbone net. L’avocado toast le plus beau d’instagram c’est le tien, sur un bon pain noir et avec un œuf mollet parfait. Des fois tu fais une folie et tu te fais un pudding aux graines de chia, que tu soupoudre de noix de coco issue d’une plantation Fair Trade, au fin fond du Pérou. Des fois aussi, tu écrases une banane trop mûre et tu dis que c’est délicieux. Mais nous…on sait.

Profil la Dolce Vita : Tu as beau chercher mais rien de mieux n’a été inventé depuis les biscuits industriels du Mulino Bianco. Ou le cornetto du bar en Italie. Et qu’on ne vienne pas te dire que ça ressemble aux croissants. Rien n’est mieux que ta moka qui des fois sens un peu le brûlé. Même pas ce George C. Tu es capable de parler, de manger, de lancer une sauce tomate et ne même pas te rendre compte que ton énergie, vraiment, elle est rude là de suite, de bon matin. Ta voix aussi, certes joliment chantante, est un peu rude.

Profil Marcel Pagnol : Ah le charme du pain grillé miel crémeux / confiture. Des fois un verre de jus. Mais la tradition de ce petit déjeuner te rappelle toute ton enfance, te rappelle la bonté des boulangeries françaises, les vraies valeurs des traditions et le vrai prix de la chocolatine. Avec deux barres de chocolat. Déconne pas. Tu es comme ça, toi aussi tu as des convictions. Ce profil des fois peut craquer pour un petit fromage blanc ou un yaourt. C’est sa petite folie à lui.

Profil Lorenzo Lamas – Le Rebel : Des fois rien. Des fois juste un jus noir. Des fois la tranche de pizza de la vielle. Souvent du pain et de l’huile d’olive. Des fois un thé noir. Mais tu peux craquer pour du thé vert. Des fois tu es bavard. Mais vaut mieux pas te parler quand même. Tu n’es pas un fidèle, tu n’as pas d’habitudes et gare à celui ou celle qui voudra te faire en avoir. Un profil difficile à cerner, mais qui gagne à être connu.

Profil Peaky Blinders chez les gônes : Non, ce n’est pas le spin off du futur succès de Netflix. Mais comment ne pas penser au mâchon lyonnais quand on pense aux petits-déjeuners écossais ou encore irlandais ? De la panse de mouton à l’andouillette, du gratton aux haricots blancs, rien ne te fait peur. Un petit coup de blanc pour faire passer tout ? Allez, deux verres plutôt qu’un seul. Ce profil est une personne solide, qui peut tout affronter, avec joie, bonne humeur et un peu de gras !

Tu t’es reconnu ? Tu as reconnu ton meilleur ami-e / femme / homme préferé-e ? C’est normal,ces profils naissent d’une enquête internationale, menée sur un échantillon de…notre cercle proche…à qui on dit un grand merci pour avoir accepté de nous dévoiler votre vrai VOUS, avec les risques que cela comporte 🙂 ! Les foodmood reviennent dans deux semaines avec un second épisode de notre GoodMorning Sunshine !

Total
56
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :