FM Les Agrumes Madame l’Orange amère

« Hey les FoodMood, On a une super bonne nouvelle pour vous ! Les oranges amères sont de retour ! ” “Ah ouais très très cool les gars”sourire de façade. Angoisse profonde à l’intérieur. Orange amère. Mais on fait avec ?!? Mon acolyte me regarde avec plein de douceur et me laisse gentiment m’occuper de la recette” tu sembles super motivée “. Ou, oui carrément. Super méga motivée.

Si ce n’est que les seuls souvenirs qui me rattachent aux oranges amères ce sont ceux d’un long week-end à Séville. Oranges amères de partout. Sur les arbres et des fois écrasées par terre. Et puis les marmelades faites par les nonnes, dans des jolis pots que tu as trop envie d’acheter. Mais dont en fait, en terme de goût… je ne raffole pas du tout. Et puis l’angoisse monte encore quand je pense à toi. Oui oui tu as bien lu, à toi : cher client JDAPE qui s’arrache les oranges amère dès qu’elles arrivent. Que peux-tu bien faire avec ces poupées à part d’excellentes confitures ? Tu vas bien rire de ma recette…moi qui n’ai jamais testé de marmelade. Peur. J’allais droit dans le mur d’oranges.

Alors j’ai trouvé une parade…et…si je noyais ton besoin de ta nouvelle recette hebdomadaire par la suite de la JDAPynastie ? Et en même temps… Je n’ai pas l’envie de rester sur l’échec d’un agrume que je connais a priori peu. les FoodMood, les guerrières des agrumes. Et bam, les paroles d’Agostino me sont revenues en tête : les agrumiers de Grammichele ont pour certains 80 ans de vie sur ces terres. Et il continuent à nous donner tant de bontés. Et à 80 printemps, avec tant d’enfants à faire grandir, tu es d’accord, il faut aussi penser à une retraite bien méritée… Alors progressivement de nouveaux arbres sont plantés… Et pour ces petits jeunes, il est nécessaire d’attendre 3 ou 4 ans avant qu’ils soient productifs.

Le replantage donc se réfléchi, se programme, avec Jurg en Sicile notamment, qui gère quotidiennement les plantations… Et quand je regarde mon orange amère qui m’a un peu destabilisée au démarrage, je vois tout le travail, l’amour et les soins qu’elle a bénéficié pour être là sur ma petite table. Oh beh oui petite seconde sentimentale, on a le droit des fois d’être un peu culcullapralinette non ? Oui, je le dis haut et fort. Elle est belle quand même cette petite avec son allure si différente, peu de pulpe, son acidité qui lui donne son caractère. Sacré caractère. Et là, un flash. Mexique. Patrie des agrumes. Berceau des oranges. Uuuuuu. Ça fuse. Une orange amère, du poisson et ta vie prend du peps…Régale-toi avec cette recette !

Total
0
Shares
1 comment

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :