Saga de l’été : il gelato

Commençons notre saga des tambouilles estivales avec la star de l’étéj’ai nommé : la glace.
Elle nous accompagne à chaque étape de notre vie et est souvent le marqueur de nos premières fois : premières envolées quand enfants nos parents nous laissent aller acheter seuls notre glace, premières sorties avec les copains quand ado on est en recherche d’indépendance, premières amours de vacances aussi lors d’une balade à la plage main dans la main et une glace dans l’autre main,…


Bref on a tous le souvenir de cet instant en fin de repas où quelqu’un lance : “on va prendre une glace”, où s’ensuit forcément un moment de joie et de partage. Et oui, car je ne sais pas si tu l’as remarqué, mais dès qu’on a une glace dans la main on sourit, c’est automatique comme un concentré de bonheur en cornet. D’ailleurs, dans toutes bonnes séries américaines qui se respectent c’est vers elle que les héroïnes se réfugient pour surmonter un chagrin d’amour, preuve irréfutable de son pouvoir magique.
C’est donc son histoire que je vais te raconter aujourd’hui, avec forcément un focus sur mon pays de cœur et ses magnifiques gelati.
Sur ce, c’est parti pour une newsletter pour le moins givrée 😉

1ère halte : les origines

Il semblerait que les premières glaces aient fait leur apparition en Chine il y a quelques milliers d’années. Ils fabriquaient un aliment à base de riz, d’épices, de lait qu’ils mettaient ensuite dans la neige afin de solidifier le mélange. Marco Polo passa par là (sacré Marco !), et ramena la technique de fabrication en Europe. D’autres sources parlent également de ce type de préparation chez les Grecs et les Romains, ou encore dans la Bible. Tu l’auras compris, une fois de plus, il n’y a pas une mais des origines.

En fin de compte, il semblerait que la glace soit née en Sicile (je t’assure que j’ai essayé de rester complètement neutre dans cette histoire). Cette île fut longtemps sous domination arabe, or ces derniers faisaient une boisson à base de jus de fruit et de sucre qui était ensuite congelée dans la neige.
Les Siciliens l’adaptèrent à leur sauce en ajoutant la neige dans le mélange. C’est ainsi que sont nées les fameuses granite siciliennes et les sorbets.

Puis au 16ème siècle un architecte florentin, Bernado Buontalenti, passionné de cuisine ajouta de l’œuf aux préparations glacées. Sa spécialité : le sorbet au sabayon et fruit (notamment agrumes), soit le célèbre parfum « crema fiorentina » (aussi appelé gelato Buontalenti). Certains disent qu’il a aussi ajouté du lait, d’autres non, comment savoir 🤷 ?

Un siècle plus tard, le sicilien Francesco Procopio dei Coltelli, issus d’une famille de sorbetiers, déménagea à Paris avec la sorbetière héritée de son grand père. Il y ouvrit le café Le Procope dans le 6ème arrondissement. Il y préparait des « sorbets » à base de lait et de produits typiques siciliens (amandes, pistaches,..) ou encore de café. Et ainsi nacquit la glace actuelle, en France par un Italien, c’est beau l’Europe quand même 😍

2ème halte : glace à la française ou glace à l’italienne

Et voilà, on arrive à présent au sujet qui fâche… qui remporte le match ? (période Euro…oblige !) 
Mais avant de trancher, connais tu la différence entre ces 2 rivales ?

La glace française a une texture plus dense permettant de la servir en boules parfaites. Le gelato est quant à lui très crémeux et on le sert à “la comme on peut” avec une spatule (ou alors en forme de fleurs, mais je ne sais pas si c’est validé par le comité Italiano Purista 😉).
Pourquoi les gelati sont-ils plus onctueux que les glaces françaises ?
C’est dû à la façon d’incorporer l’air à la préparation et à sa teneur en gras . Sache cependant que le gelato contient moins de matières grasses que la glace française ( 4 à 7% vs 7 à 9%). Gelato : +1point, en tête du classement.


En revanche, la glace à la française est réputée pour avoir des parfums plus intenses…. Glace française : +1 point, égalité.
Personnellement, j’ai beau avoir grandi en France, je n’ai jamais pu me faire à ces glaces. Jusqu’à l’âge de 16 ans, le seul parfum que j’arrivais à manger c’était menthe chocolat (pourtant je peux te dire que j’ai essayé et ressayé).
Et puis, il y a eu ce jour d’avril 2000 à Vicenza, juste en face du Teatro Olimpico (oui je suis cinglée au point de me souvenir de ce genre de moment 20 ans après 😂).
Le glacier m’a proposé de goûter panna menta (soit crème de menthe, une glace blanche au subtil goût de menthe) à la place de mon parfum habituel, ça été la révélation (une de plus sur la liste)… Suite à ça, je me suis gavée de gelati tout le reste du voyage. Un vrai conte de fée 🧚‍♀️.
Donc glace française ou gelato ?
Je te répondrais que c’est surtout une histoire de goût.
Je te répondrais aussi que le parfum rose litchi m’insupporte au plus au point. Mais ça c’est une autre histoire.

3ème halte : Fun Facts (histoires marrantes si tu préfères !)

C’est bien connu l’été c’est la saison du rire, finissons donc par une touche d’humour grâce à ces quelques infos plutôt insolites sur les glaces et gelati :

1. Une glace qui ne fond pas !  Incroyable mais cela existe vraiment. On doit cette surprenante découverte à des Japonais et ceci grâce à de l’extrait de fraise. Les glaces obtenues peuvent rester 1h à température ambiante sans fondre.

2. La glace au petit déjeuner + efficace qu’un café pour se réveiller. On retrouve à nouveau les japonais derrière cette découverte. En revanche, il semblerait que ce soit surtout dû au caractère froid du gelato plus qu’à sa composition. Conclusion personnelle : 1 affogato al caffè chaque matin c’est l’idéal 😂 (= une boule de glace plongée dans un espresso)

3. Maigrir en mangeant des gelati. Ce type de régime a été mis au point par un diététicien italien. Il consiste à remplacer un repas de la journée par une glace. En revanche, il ne fonctionne que dans des cas restreints, à éviter donc.

On ne va pas te laisser sans adresses hein !

POP UP COUP DE COEUR


  – Glazed (Paris)
Des glaces réalisées avec des produits de qualité et aux parfums détonants, comme la surprenante glace n’duja (saucisse épicée calabraise).

Único (Lyon)
Un glacier éco-responsable et des ingrédients triés sur le volet, comme le parfum amande d’Avola en provenance directe de Sicile.

  • Terra Délices, ardéchois, éco-responsable et désormais distribué dans différents points de vente en France

Si tu as la chance de partir en Italie cet été, le site Dissapore répertorie les meilleurs glaciers artisanaux des grandes villes italiennes comme Rome par exemple. Le site est en italien mais don’t panic si tu n’es pas bilingue, il te suffit de noter les adresses indiquées et le tour est joué 😉 (tu peux également nous envoyer un message si tu as besoin d’aide) !

Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :