Recette de la crostata di zia Pina

La crostata est la tarte familiale italienne : simple et rustique, elle sent bon les dimanches à la maison. Je me souviens encore de ma première part, c’est l’un de mes premières souvenirs sucrés.

Un jour, une amie de ma mère vient nous rendre visite. C’était la fin des années 80, en Italie du Nord, nous habitions un appartement dans le centre de la petite ville d’Alba (Piémont). Iolanda sonne : une petite femme avec un gilet en laine rouge tachetés de fraises, un col claudine blanc, des cheveux noirs coupés courts, cotonneux, entourant un visage aux traits fins, une belle peau mate. Elle venait nous voir avec sa crostata pour accompagner le thé. C’était mon premier thé entre filles. Pas le dernier! La crostata reste le plus beau souvenir d’une douce enfance italienne.

J’ai appris à la faire avec elle, enfant…et je continue à la transmettre aux enfants qui m’entourent. Cette recette a sauvé pas mal de baby-sitting et d’après-midi pluvieux !

[tu retrouves quelques astuces à la fin de la recette !]
  • 300 gr de farine *
  • 100 gr de beurre salé à température ambiante (ou doux, ou demi-sel..ça dépend de votre goût)
  • 100 gr de sucre roux
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à café rase de levure chimique ou bicarbonate
  • Le zeste d’un citron ou orange non traités
  • 1 pot de confiture pour la garniture (mais tout ne sera pas utilisé !)
  • Un moule à tarte et des emporte-pièces
  1. Commence par mélanger la farine, le sucre, la levure. Puis rajoute le beurre coupé en morceaux, pour que ce soit plus simple à manger, enfin l’oeuf. Bon en réalité, quand je la fais, je mélange un peu tout comme j’ai envie, c’est pour cela que c’est le dessert parfait à faire avec les enfants. L’important est de pétrir la pâte à la main, c’est là que réside le plaisir de cette tarte ! (ah oui non ben non. Je ne suis pas une adepte de Magitruc ou autre…). Si vous sentez que le pâton est un peu trop collant, n’hésite pas à le faire reposer 1h au frigo avant de le travailler.
  2. Puis partage-la en deux :  2/3 de la préparation servira de base pour la tarte, l’autre pour la décoration.
  3. Beurre et farine le moule à tarte, puis prend les deux tiers de la pâte et soit tu étend la pâte dans le moule avec tes mains, soit tu farines le plan de travail et tu l’étend avec un rouleau, comme tu préfères ! C’est une tarte rustique, ce n’est pas grave si elle n’est pas identique de tous les côtés, c’est ce qui fera son charme. Veille à ce qu’il n’y ait pas de trous en l’étirant.
  4. Recouvre de confiture, en veillant à bien laisser les bords sans rien.
  5. Farine un peu le plan de travail et étende la petite boule de pâte qui te reste. Avec l’emporte-pièce, commence à faire des formes (épaisseur de 1cm) et dispose-les sur la tarte. Ne les mets pas trop près, sinon tu prends le risque que les formes se collent entre elles ( avec la levure ils vont gonfler à la cuisson ).
  6. Enfourne à 180°, sortez-la dès qu’elle est dorée !

Quelques astuces…

  • La farine : personnellement j’aime bien mélanger. Je fais donc souvent moitié de blé T65 et moitié de petit ou grand épautre.
  • Tu peux l’aromatiser à ce que tu aimes : soit avec des zestes d’agrumes, soit de la vanille, soit tu rajoutes un peu de poudre d’amandes ou noisettes ( par exemple si tu mets 50gr de poudre tu enlèves 50gr de farine)
  • C’est une pâte que tu peux congeler sans problèmes : tu la mets soit dans une boîte hermétique en forme de boule et hop tu la ressors qqs heures avant de la travailler.
  • Toute confiture marché pour la recouvrir, ainsi que des coulis pas trop trop liquides. Si tu veux la faire au chocolat, je te conseille de faire fondre ta pâte à tartiner avec de la crème fraîche pour qu’elle ne durcisse pas à la cuisson.
Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :