Recette de pommes de terre sautées à l’ail de Ana

Patatas de lo pobre : ta nouvelle recette câlins

Patatas de lo pobre (patates du pauvre), patatas al montón ( patates en quantité) c’est une de ces recettes qui fait des câlins. Tu l’essaies, tu l’adoptes. Elle sera parfaite pour tes barbecues d’été, pour tes soirées où tu en galères d’idées gourmandes, elle satisfera aussi tes envies de gras. Bref, on l’aime, tout en contrôlant ce qu’on mange!

A Ninotchka, rien tu ne cacheras

C’est la recette que j’ai appris cette semaine avec ma famille de cœur espagnole. Tout a commencé un jour où mon amie Concha me laisse une note vocale sur WhatsApp. Et j’entends derrière elle le bruit unique de l’huile qui frémit. Pas folle “la Fani”, je lui demande ce qu’elle fait. Elle me dit, prochaine fois je t’apprends ! Et me voilà, dans l’un de mes endroits préférés de la Costa Brava, soit la cuisine du Beachhouse, en train d’apprendre avec Ana, l’une des sœurs de Concha, comment faire ces pommes de terres du pauvre. Le tout, sous le regard sévère et gourmand de la maman Laura…qui la première, a préparé ces pommes de terre ! Quelques ingrédients savoureux, peu onéreux, comme me dit Concha, Fanny quand elle vient ici, on ne lui apprend que les recettes traditionelles et pauvres…Cuisine italienne du sud, cuisine du sud espagnole, même authenticité et “mailinté” que tu devrais aimer, cher.e lectuer.trice !

La partie rigolote de cette recette, c’est qu’évidemment, je n’ai aucune indication de pesées et qu’évidemment nous étions 10 à table, ce qui est loin d’être la base habituelle d’une recette familiale classique…Mais hey, évidemment qu’on va s’en sortie, tu crois que Ninotchka allait te laisser comme ça ?

De quoi j’ai besoin (pour deux personnes)

  • deux pommes de terres moyennes par personne (type Bintje / Mona Lisa)
  • 3-4 gousses d’ail
  • 1 œuf par personne (facultatif)
  • 1/4 de verre de vinaigre de vin blanc (ou d’alcool blanc)
  • 1/4 de verre d’eau
  • une bonne pincée de sel
  • de l’huile de tournesol (ou autre compatible) pour la friture

Comment je fais ?

  1. Tu commences par laver tes pommes de terre puis tu peux les peler. Ensuite tu les coupes en rondelles de 1 cm d’épaisseur. On ne les veut pas trop fines !
  2. Ensuite dans une poêle suffisamment profonde pour la quantité de tes pommes de terre, tu mets de l’huile pour la friture : ce qui veut dire beaucoup d’huile. Il faut que tes pommes de terre en soit recouvertes. Tu les laisses vivre leur vie, sans les remuer, en tout cas pour le moment !
  3. Pendant qu’elles prennent leurs couleurs, tu prépares tes gousses d’ail.

Petites gousses toutes prêtes

4. Dans le mortier, tu mets ta bonne pincée de sel et tu commences à piler l’ail. Le sel t’aide à ne pas faire sauter l’ail en l’air ! Au fur et à mesure de tes mouvements, l’ail va devenir presque comme une crème !

5. Si besoin, tu remues doucement tes pommes de terre, mais c’est pas obligé ! (en gros tu les remues si tu sens que ça crame trop dans le fond !)

6. Dans ton mortier, tu ajoutes le vinaigre, tu remues, puis tu rajoutes la même quantité d’eau, tu remues toujours. Ta petite sauce est prête !

7. Lorsque tes pommes de terre sont bien dorées, tu les enlèves de l’huile de friture (que tu peux éventuellement réutiliser). Ensuite, tu les remets dans ta poêle, tu mets ta petite mixture de vinaigre-ail par dessus et hop tu casses les œufs dessus. Tu les casses vraiment, on ne veut pas qu’ils ressemblent à des œufs : donc avec ta cuillère en bois, tu les casses bien pendant qu’ils cuisent !

Buen provecho familia !

Total
0
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :